Votebudget

Grands projets

Le budget global de la Ville s'élève en 2017 à 59, 5M€. Il marque le retour aux investissements grâce à une situation financière assainie.

Les chiffres clé

  • Budget global : 59 277 274 € :
    43,9 M€ pour la section de fonctionnement
    + 15,3 M€ pour la section d'investissement
  • Investissement : 8,36 M€ dédiés aux investissements d'avenir, dont 2,75 M€ pour rénover les écoles, rien que pour cette année. Du jamais vu depuis 10 ans !
  • 0% d'augmentation d'impôt : les taux restent stables (21,48% de taxe d'habitation, 17,72% de taxe foncière sur le bâti, 62,44% de taxe foncière sur le non bâti)
  • Une dette en baisse : Elle est passé de 35 055 K€ en 2013 à 31 304 K€ en 2016. Pour 2017, la Ville prévoit encore une baisse de 350 K€, pour ramener la dette à 30 950 K€.

Les contraintes

Le budget de la commune, adopté le 27 mars, s’inscrit dans la continuité des deux exercices précédents afin de consolider les acquis et d’assainir durablement la situation financière de la Ville. L’objectif est d’assurer un service public de qualité pour un plus grand nombre d’habitants et de conduire l’action municipale tout en faisant face aux contraintes :

- La baisse des dotations de l’État pour la Ville représente cette année une nouvelle perte financière estimée à 409 K€, ce qui porte la chute de la dotation globale de fonctionnement à 2,4 M€ par rapport à ce qu’elle était en 2013.

- S’ajoutent à cela de nouvelles mesures gouvernementales engendrant une augmentation mécanique incompressible de la masse salariale : mise en œuvre des PPCR (Parcours professionnels, carrières et rémunérations), augmentation du SMIC, augmentation du traitement des fonctionnaires, glissement vieillissement technicité... Sans qu’il n’y ait eu de création de poste, les charges de personnel augmentent automatiquement de 3,4%, soit 874 K€.

- Durant des années, la Ville a vécu au-dessus de ses moyens, si bien qu’en 2014, la Chambre régionale des comptes qualifiait le contexte de préoccupant et que les banques ne voulaient plus accorder de prêts. La nouvelle municipalité travaille au désendettement de la ville. La situation n’est pas encore au vert, mais la dynamique est inversée et la confiance des prêteurs est retrouvée.

detteenbaisse- L’emprunt toxique contracté en 2006 voit son taux d’intérêt atteindre en 2017 les 21%. La Ville doit payer 915 K€ d’intérêts en pure perte. Malgré tout, la Ville continue ses efforts pour réduire l'encours de la dette communale.

- La municipalité s’impose également une contrainte : maintenir les taux d’imposition à leur niveau de 2014, de façon à ne pas faire peser sur les Palaisiens le redressement des finances communales.

Les priorités

Les écoles

EcolesLa réussite éducative est en marche. De gros efforts ont été faits à la dernière rentrée pour renforcer l’accompagnement des enfants. Le taux d’encadrement des études dirigées est depuis lors d’un adulte pour 7 enfants maximum en CP et d’un pour 15 pour les autres élèves (contre un pour 15 et un pour 25 auparavant).

Cette année, la priorité va à la rénovations des écoles, qui sont vieillissantes. D'ici 2020, 5M€ seront consacrés à leur réhabilitation, dont 2,75 M€ dès 2017.

Les gros chantiers dans les écoles en 2017 :

  • Réaménagement et rénovation des écoles du Centre-ville : 815 K€
  • Réhabilitation des groupes scolaires Langevin et Wallon : 631 K€
  • Réfection de la couverture de l’école maternelle Vaillant : 400 K€
  • Réfection des façades et menuiseries de la maternelle Morère : 185 K€
  • Travaux d’accessibilité à Wallon et accueil de loisirs Brazouvers : 172 K€
  • Remplacement des menuiseries extérieures de l’école élémentaire Roger Ferdinand : 150K€
  • Ventilation de l’école maternelle Tailhan : 60 K€

La petite enfance

Petite Enfance911 000 € seront dédiés à ce secteur cette année, représentant à lui seul 11 % du total des investissements prévus au budget.

La crèche de Lozère bénéficie d’une transformation profonde : création d’un nouveau dortoir, d’une cuisine professionnelle, remplacement des fenêtres, mise en place de stores, réfection de la salle d’eau, reprise de l’isolation extérieure, de la toiture et de son étanchéité, et enfin changement du mode de chauffage avec une pompe à chaleur. Cette réhabilitation et extension entamée en 2016 se terminera cette année (867 K€).

La sécurité

cameraLa première phase de déploiement de la vidéo-protection dans la ville sera mise en oeuvre. Les caméras installées seront un moyen de dissuasion, et à défaut, faciliteront les enquêtes de police. Elles constitueront un outil rassurant pour tous les habitants. Elles seront financées à hauteur de 60% par l’État et par le Conseil régional, 600K€ restant à la charge de la Ville.

Une ville animée

cultureLa saison culturelle 2016/2017 est une réussite, avec un taux de remplissage record et la plupart de ses spectacles affichant complet. La Ville maintient ses efforts pour 2017/2018 afin d’offrir une programmation variée et de qualité : 20 spectacles seront programmés lors de la prochaine saison, dont 14 au Théâtre de la Passerelle et 6 au Caveau jazz.

Côté sport, les travaux d’un nouvel équipement sportif sur le plateau (à proximité du gymnase Castaing) débuteront en 2018. Dès cette année, les Palaisiens pourront entretenir leur capital santé sur la nouvelle structure de remise en forme installée au stade Georges Collet (35 K€).

Les travaux de voirie et rénovation de l'espace public

La Ville verse 503 K€ de fonds de concours à la communauté Paris-Saclay qui détient la compétence voirie. Ainsi Paris-Saclay réalisera 1,6 M€ de travaux en 2017 :

  • Réfection des rues de la Faisanderie et du Moulin à Vent
  • Enfouissement des réseaux sur une partie de la rue Alexandre Néreau
  • Réfection complète du parking de l’église et d’une partie de la rue de la Pie Voleuse
  • Extension du parking Jesse Owens
  • Création d’un parking aux abords de l’école Henri Wallon
  • Réfection de l’éclairage public du sentier des Haudemeurs et de la passerelle Jean Jaurès

Espace public hors voirie : 843 K€

Dont :

  • Reconstruction du pont de la Batterie de la Pointe : 200 K€
  • Première tranche de travaux de drainage au cimetière : 50 K€
  • Achat d’un véhicule électrique
  • Diverses plantations d’arbres et arbustes
  • Remplacement de structures de jeux dans les squares

    travaux

Pour en savoir plus

Le dossier complet du budget (35 pages)

Comprendre le budget en toute simplicité : le dossier du Palaiseau Mag' (4 pages)

 Le dossier du Débat d'orientation budgétaire, qui a eu lieu en amont du vote du budget (25 pages