SILENCE Alexandre De Moura B16 11

Animations, Cinéma, Pileu

Le 13 mai, les habitants pourront découvrir, à l'occasion de la fête de quartier du Pileu, le court métrage sur le bien vivre ensemble créé avec la maison de quartier Gérard Philipe. Invité de taille : le slameur Grand Corps Malade !

Ce n'est pas tous les jours que l'on peut voir en invité d'honneur un artiste aussi réputé que Grand Corps Malade participer à un court métrage réalisé dans le cadre d'un projet de quartier, autour du bien vivre ensemble.

C'est pourtant bel et bien la surprise de taille que la maison de quartier Gérard Philipe avait réservée aux participants (comédiens, figurants et techniciens). « Je le connais de longue date, explique le responsable de la maison, Mohamed Ikharazen. Notre idée de court métrage lui plaisait, il nous a accordé une après-midi entière. »

« Personne n’était au courant de sa venue, c’était une belle récompense pour tout le monde », ajoute Alexandre, l'un des techniciens. « Il est gentil, simple, doux… humain ! » se réjouit Marie, 73 ans, figurante vedette qui ne se remet pas de l’émotion qu’elle a connue le premier jour du tournage. « J’ai fait un selfie avec Grand Corps Malade ! J’aime tellement ce qu’il fait. »

Silence - Jean Cohen-7219

Grand Corps Malade ouvre le film, intitulé Silence non demandé, et apparaît également dans le plan de fin.

Venez le découvrir par vous-mêmes le samedi 13 mai : le film sera projeté en continu lors de la fête du quartier du Pileu, de 10h à 20h, à la maison de quartier (9 rue de la Sablière).

Silence, ça tourne !

Tout est parti d’un travail sur le vivre ensemble mené dans les maisons Gérard Philipe et des Larris avec un groupe d’enfants et d’ados. « Les jeunes ont relaté des situations d’incivilité dont ils avaient été les témoins », raconte Mohamed Ikharazen. A sa demande, le scénariste et réalisateur professionnel Karim Djelouah,  s'est ensuite emparé de cette matière brute pour extraire sept saynètes, compilées dans le court métrage.

La maison de quartier avait auparavant lancé un appel aux Palaisiens désireux de jouer les comédiens ou les figurants. Le film a été tourné en 4 jours, du 8 au 11 avril, avec les techniciens et le matériel du Caméra club d’Orsay, « dans des conditions très professionnelles et une super ambiance » rapporte Alexandre, qui lui s’est chargé de réaliser un making-off.

Silence - Jean Cohen-7108

« Sept lieux de tournage, une vingtaine de comédiens, des figurants, des techniciens… près de 40 personnes de tous horizons ont été réunis sur ces 4 jours, dans la bonne humeur et avec l’envie de réaliser un projet ensemble », annonce fièrement Mohamed, « et chaque fin de journée était fêtée par une salve d’applaudissements », conclut Alexandre.

Silence -Jean Cohen-7350