Pacilly1

Histoire et patrimoine

Il fut maire de Palaiseau de 1979 à 1995 : Jean Pacilly est décédé le 15 septembre dernier, à l'âge de 86 ans. Un registre de condoléances est disponible à l’accueil de l'hôtel de ville afin que les Palaisiens qui le souhaitent puissent lui rendre un dernier hommage.

Membre du Parti communiste, connu pour être proche des gens et des employés municipaux, Jean Pacilly aura dédié 24 années à la vie palaisienne. Il entre au conseil municipal en 1971, à l’âge de 41 ans, comme maire-adjoint à l’équipement et à l’aménagement de la ville, dans la municipalité de Robert Vizet. Durant ce mandat sont lancés la création de la zone d’activités des Glaises et les logements sociaux du Clos du Pileu, livrés en 1977. Une forte opposition citoyenne était née contre le projet d’État d’une ville nouvelle sur le plateau, composé à l’époque uniquement de champs. Finalement, c’est l’École polytechnique seule qui sera implantée en 1976. Une ZAD (zone d’aménagement différé) est créée, donnant naissance quelques années plus tard à l’ensemble des Champs Frétauts et aux lotissements de la rue d’Auvergne.

Pacilly2

En 1977, Robert Vizet est réélu : il devient son premier adjoint à l’urbanisme, à l’équipement et au logement. Deux ans plus tard, il prend sa place à la tête de la mairie, Robert Vizet, qui était déjà député, devenant vice-président du conseil général de l’Essonne. Il restera maire jusqu’en 1995. Une société d’économie mixte naît en 1980 permettant la construction de 80 pavillons aux Joncherettes, 10 à César Franck, 94 à la Fosse aux Prêtres. De 1971 à 1981, 780 familles ont pu être relogées. Parmi les autres réalisations : la création du parc périurbain, du parking de 130 places à la gare, le vote du POS en 1981.
La culture, sous l’impulsion de Jean-Claude Oppeneau, connut aussi un bel essor sous ses mandatures : ouverture de la médiathèque George Sand et développement des bibliothèques de quartier, montée en puissance des grands festivals débutés par Janine Ballini en 1979 (lire ci-contre), les fêtes du livre de 84 à 95, le festival du film scientifique… Naissent aussi le foyer des sportifs, le gymnase Jesse Owens, la crèche Lozère, les écoles maternelles Louise Michel et Jean Moulin. Une action citoyenne est menée pour défendre la construction du lycée Camille Claudel. Et un effort est porté à l’emploi et à l’hébergement des jeunes.
Jean Pacilly s’en est allé le 15 septembre à l’âge de 86 ans. Il a été inhumé au cimetière de Palaiseau.