affiche A3-les vibrants

Théâtre, Histoire et patrimoine

  • Dimanche 19 novembre 2017 à 17h, théâtre de la Passerelle

Dans le droit fil de la saison et en lien avec le centenaire de la Guerre 14-18, cette pièce raconte l’incroyable destin d’une gueule cassée qui renaît en jouant Cyrano. Ou comment le théâtre peut devenir un remède à la réalité de la guerre. A voir le 19 novembre au théâtre de la Passerelle

Spectacle en lien avec le fil rouge de l'année :
Re-création / Récréation 

Les gueules cassées, ce sont tous ceux qui, blessés au combat durant la Première Guerre mondiale, se sont vus défigurer par les bombes.

Inspirée de leur destin ombragé, cette pièce écrite par Aïda Asgharzadeh (qui y est aussi comédienne) est à la fois bouleversante et lumineuse, démontrant que l’Art apparaît comme le seul échappatoire.

L’histoire : Engagé volontaire en 1914, Eugène est blessé à Verdun en 1916 y laissant la moitié de son visage. Commence alors la descente aux enfers. Il refuse de parler, perd son identité. Hospitalisé au Val de Grâce, il rencontre Sarah Bernhardt. La comédienne, elle-même amputée d’une jambe en 1915, parcourt les hôpitaux pour amener le théâtre aux blessés, redonner du baume au cœur aux gueules cassées.

Eugène l’intrigue. Sarah Bernhardt lui propose d’interpréter Cyrano de Bergerac, et lui crée un autre nez avec un masque. Ce que le masque camoufle, il le réinjecte sous forme d’une immense liberté et devient salvateur : Eugène renaît peu à peu par le jeu, se recrée par le théâtre.

Et quand il demande à Sarah Bernhardt pourquoi il enflamme le public dans son interprétation de Cyrano, elle lui répond « Nous sommes des vibrants ». Les vibrants ? Ceux qui captent l’immatériel, la musique des sphères, l’essence des choses, pour les faire vibrer en eux et faire vibrer les autres à l’unisson.

À noter : L’auteure Aïda Asgharzadeh dédicacera son livre à l’issue de la représentation, en partenariat avec la librairie la Fontaine aux Livres.

Tout public dès 10 ans - durée 1h30

Réservations : www.culture-palaiseau.fr ou 01 69 31 56 20

 

Chambre OfficiersTandem Cinépal’ / En lien avec la pièce

La Chambre des officiers

Film de François Dupeyron (2001, 2h15, France) avec Eric Caravaca et Denis Podalydès

Mercredi 15 novembre à 20h15

Au Cinépal - 10 av. du 8 Mai 1945
Tarif : 5,20 €

  • Informations pratiques :

  • Lieu :

  • Théâtre de la Passerelle
    Adresse : 16 avenue de la République
    91120 Palaiseau
    Accès handicapés : oui
    Localiser sur le plan
  • Organisateur :

  • Service des Affaires culturelles
    31 rue de Paris
    Tél. : 01 69 31 56 20
    http://www.culture-palaiseau.fr/

  • Tarif(s) :

  • 21 à 25 € / 12 € pour les jeunes de 10 à 25 ans de la Communauté Paris-Saclay