Hauret

Lecture, littérature

  • Samedi 25 novembre 2017 de 11h à 13h et de 16h à 19h, la Fontaine aux livres

L'auteur de romans noirs palaisien Philippe Hauret dédicace ses deux romans le 25 novembre. Une bonne idée avant Noël.

Philippe Hauret est un auteur palaisien prolifique. Il a déjà signé deux romans noirs aux éditions Jigal, qu'il dédicacera à la librairie La Fontaine aux livres le samedi 25 novembre de 11h à 13h et de 16h à 19h.

Hauret3Je vis, je meurs

Résumé :
Serge la soixantaine tout juste entamée, veuf, désabusé, tombe sous le charme de Janis, la serveuse de son bar habituel. Mais la jeune femme vit avec José, un homme violent mêlé de très prêt à un réseau de drogue. La fréquentation de Janis ne sera pas de tout repos pour Serge.

Franck Mattis est un flic à la ramasse, au bord de l'implosion. Tous les travers à éviter, il fonce droit dedans. C'est en enquêtant sur une affaire de drogue qu'il croise la route de José avant que celui-ci ne disparaisse.

Que Dieu me pardonne

Hauret2Nominé Premier Grand Prix du Jury - Salon du Polar de Plaine-Haute

« Difficile de lâcher ce bouquin tant Philippe Hauret avec ses personnages criants de vérité vous entraîne dans leur désespoir, leur ennui, leur mal de vivre… Philippe Hauret, nouvelle belle voix du roman noir social. » Nyctalopes

Résumé :
Ici, une banlieue tranquille, un quartier résidentiel et ses somptueuses maisons dans lesquelles le gratin de la ville coule des jours paisibles…
À quelques encablures, une petite cité, grise et crasseuse. Avec sa bande de jeunes désœuvrés qui végètent du matin au soir. Deux univers qui se frôlent sans jamais se toucher.

 D’un côté, il y a Kader, le roi de la glande et des petits trafics, Mélissa, la belle plante qui rêve d’une vie meilleure… De l’autre, Rayan, le bourgeois fortuné mais un peu détraqué… Et au milieu, Mattis, le flic ténébreux, toujours en quête de rédemption.

 Une cohorte d’âmes égarées qui n’auraient jamais dû se croiser… Des destins qui s’emmêlent, des illusions perdues, des espoirs envolés… Et puis, cette petite mécanique qui se met en place comme une marche funèbre… implacable !

« De vrais personnages, sans cynisme ni mépris, mais avec un délicat détachement et un esprit qui donne au récit un charme bien particulier… Didier Daeninckx, Jean-Patrick Manchette et Jim Thompson veillent sans doute par-dessus son épaule. » Baz’Art