Kanayan2013Parmi les clients de la boutique de vêtements et de retoucherie tenue par sa femme et son fils, rares sont ceux qui soupçonnent les incursions de Richard Kanayan dans le monde du 7e art. Pourtant, elles ne sont pas des moindres:

  • En 1959, il est un élève brouillon et dissipé dans le premier film de François Truffaut, Les Quatre Cents Coups, aux côtés de Jean-Pierre Léaud
  • Un an plus tard, il apparaît dans Tirez sur le pianiste, du même réalisateur, où il joue le jeune frère kidnappé du héros, interprété par Charles Aznavour
  • Enfin en 1979, il tourne dans L’Amour en fuite, l’un des derniers films de François Truffaut.

À 67 ans, il a gardé l’esprit espiègle et badin qui le caractérisait adolescent, dans ses rôles. «À l’époque, on nous demandait d’être naturel, évoque-t-il. Je trouvais ça aisé.» Son entrée dans le monde du cinéma, il la doit au hasard. Au hasard et à l’intuition de son beau-frère qui en lisant une petite annonce dans le quotidien France-Soir, inscrit d’office le jeune Richard au casting du film. «Je participais alors à des concours de danse et de chant, raconte le sémillant retraité. Mes parents étaient tailleurs, et comme beaucoup d’autres tailleurs, adoraient chanter en travaillant. C’était pour moi naturel de chanter.»
Un brin intrépide à 13 ans, le voilà qui passe les essais pour Les Quatre Cents Coups : il chante, danse et, avec sa gouaille, séduit la production qui lui accorde un petit rôle sans dialogue «mais qui pétille !». La collaboration avec François Truffaut se poursuivra.
Et ainsi, il tourne auprès des vedettes de l’époque : Marie Dubois, Marie-France Pisier ou Jean-Pierre Léaud, mais sans pour autant éprouver de timidité : «J’avais la jeunesse pour moi !», relève-t-il.

Richard Kanayan dans Les 400 CoupsRichard Kanayan dans Les 400 Coups

Truffaut : cinéaste d’une grande gentillesse

Du cinéaste de la Nouvelle Vague, Richard conserve précieusement une carte postale envoyée lors d’un voyage à New York. «Truffaut était un homme extrêmement gentil. Il avait une grande simplicité et obtenait tout des acteurs qu’il dirigeait par la douceur», se souvient Richard Kanayan, dont l’admiration n’a pas terni avec les années. En parallèle de ces rôles, le jeune homme prend des leçons de théâtre au Cours Simon pour peaufiner sa diction.
Bémol : avec son petit gabarit (1,58 m.), René Simon le prévient qu’il sera cantonné à certains rôles et rencontrera des difficultés à percer.

Devenir tailleur

Il s’essaye à la postsynchronisation (technique permettant de réenregistrer en studio le dia- logue ou la voix off d'une œuvre audiovisuelle) dans La Guerre des Boutons de Claude Autant-Lara, en 1962. Sans grande conviction. «Je préférerais avoir la caméra face à moi, avoue Richard, goguenard. Mais je n’ai finalement pas persévéré pour percer en tant qu’acteur. Une fois le film terminé, on n’est plus rien pour les maisons de production ; j’ai parfois été mal reçu. Et puis surtout, j’avais perdu l’insouciance de la jeunesse...»

C’est ainsi qu’il reprend le chemin de la profession familiale et auprès de son frère, apprend pendant trois ans l’art du métier de tailleur.
Au milieu des années 1970, il se lance dans la vente de prêt-à-porter, dont il aimait le relationnel et la nécessité de maîtriser quelques rudiments de psychologie.
Mais un problème de santé le force à cesser son activité. Et en 1998, c’est un peu sur un coup de tête qu’il s’installe avec sa famille à Palaiseau.
Sa carrière audiovisuelle n’est peut-être pas terminée : à l’occasion des 30 ans de la mort de François Truffaut en 2014, Richard Kanayan devrait apparaître dans un documentaire diffusé dans le courant de l’année prochaine.

 

A voir ci-dessous: le casting de Jean-Pierre Léaud et Richard Kanayan et un extrait du premier film de François Truffaut, Les 400 Coups, en 1959.  

Richard Kanayan dans "Les 400 Coups"

Cette vidéo nécessite le plug-in gratuit Flash 8.
Il semble que vous ne l'avez pas.
Cliquer ici pour le télécharger

Cette vidéo nécessite le plug-in gratuit Flash 8.
Il semble que vous ne l'avez pas.
Cliquer ici pour le télécharger