Concertation, piège à com’

Le 10 octobre, Grégoire de Lasteyrie a invité les Palaisiens à un show de mi-mandat pour restituer les résultats d’un questionnaire de satisfaction... conçu comme un sondage commercial. Un pur exercice de com’, aux antipodes de toute sincérité démocratique.

Le Maire nous habitue depuis 3 ans à cette communication faussement participative. Fermeture du lieu de vie et de création libre que constituait le Ferry, fermeture de l’école maternelle Bara : chaque fois la concertation ne fait qu’entériner ses choix, sans contrepartie ni aménagement.

Depuis 2 ans, les réunions de concertation sur la révision du PLU occupent les Palaisiens intéressés. Pour quel impact sur le projet de la majorité ? Même problème à notre niveau d’élus. On nous a proposé de fournir des amendements : nous avons salué cette ouverture et travaillé d’arrache-pied pour remettre nos propositions. Mais les conditions dans lesquelles nous avons dû le faire (délai de 15 jours, manque d’information - 300 pages à notre disposition sur 1500…) sont indignes de la volonté de concertation affichée.

Plus largement, nous ne voulons plus cautionner le discours du Maire sur son attitude soi-disant constructive avec l’opposition. Las d’échanges sans substance et d’un mépris constant pour le travail de l’opposition, nous lui avons adressé une lettre ouverte (goo.gl/Zkc5P7).

À mi-mandat, nous l’appelons simplement à mettre en cohérence ses discours et ses actes. Au sein du Conseil, comme avec tous les Palaisiens, nous ne voulons plus de com’ : nous voulons du débat de fond.

Vos élus : Yves Marignac (Président), Gilles Caradec, Anick Mellina, Matthieu Pasquio

contact(at)palaiseaupassionnement.fr