Inondation en vallée : solidarité amont-aval et responsabilité du présent sur l'avenir

Deux ans après la grave crue de l'Yvette, le syndicat gestionnaire (SIAHVY) a enfin pris des mesures : système d'alerte, modélisation de la rivière, échanges avec les syndicats d'amont (SYB, SMAGER).

Le 1er janvier, la compétence GEMAPI (GEstion des Milieux Aquatiques et de la Prévention des Inondations) est passée des communes à la Communauté Paris Saclay qui l'a déléguée aux syndicats de rivières (SIAHVY, SIAVB), mais la responsabilité des élus reste entière.

Intensification des pluies dues au réchauffement climatique, urbanisation, ruissellement des plateaux et de l’amont, inefficience des bassins de rétention à la parcelle, remontées de nappes phréatiques, saturation des canalisations, déblais de chantiers dans le lit de l'Yvette… les causes des inondations ne regardent pas que les riverains.

À Palaiseau, nous demandons du concret : • être partie prenante du Plan Communal de Sauvegarde, • un schéma directeur de gestion des eaux pluviales pour la ville, l’agglo et le bassin versant, • un contrôle des bassins de rétention à la parcelle, publics et privés (conformité et entretien), • lutter contre l'imperméabilisation des sols agricoles et urbains, • l'enlèvement des déblais dans le lit de l'Yvette et le refus de nouveaux dépôts (chantiers du Grand Paris), • la création de commissions hydrauliques dans les Conseils de Quartier, avec une vision globale de la gestion de l'eau.

Chaque habitant, chaque élu est responsable. La lutte anti-inondation est urgente à tous les niveaux.

Frédérique Dumont, Michel Rouyer, Philippe Radix

contact(at)palaiseauterrrecitoyenne.fr

www.palaiseauterrecitoyenne.fr