Les joyeux cumulards de la Communauté d’Agglo

Depuis qu’un territoire, pour exister aux yeux de l’administration, doit compter au moins 200 000 âmes (loi MAPTAM de 2014 et loi NOTRe de 2015), les décisions sont encore plus éloignées des habitants. Les élus locaux cumulent souvent mandats départementaux, régionaux, nationaux et présidences d’organismes (hôpital, maison de retraite, syndicats des rivières, des ordures, etc.). Ils n’ont ainsi plus le temps, quand ils en ont encore la volonté, de répondre correctement aux citoyens comme aux autres élus !

A la Communauté d’Agglomération (CPS), les décisions sont prises en bureau par les maires qui en sont également vice-présidents. Le conseil est une simple chambre d’enregistrement. Notre maire est conseiller régional, 1er Président délégué de la CPS, siège au STIF et est membre du bureau politique et secrétaire départemental des Républicains. Michel Bournat, maire de Gif depuis 2001, président de la CPS, conseiller départemental depuis 2004, est 1er vice-Président du conseil départemental.

Quel déni de démocratie quand si peu de gens s’octroient autant de pouvoir, sans réel contrôle ! Là encore, le partage des savoirs et des pouvoirs devrait être la règle pour éviter la confiscation des décisions par une petite caste.

Redonner goût à l’engagement politique passera inévitablement par rendre les conseils des collectivités plus démocratiques, informatifs, ouverts sur la société et respectueux du travail des oppositions (élues elles aussi !), ce qui nécessite notamment une forte disponibilité et un ego mesuré.

Frédérique Dumont, Michel Rouyer, Philippe Radix

@ : contact(at)palaiseauterrrecitoyenne.fr

www.palaiseauterrecitoyenne.fr