Le Grand Paris Express, c'est :

200 km de ligne nouvelle

68 gares dont 80% connectées au réseau de transport

4 lignes nouvelles : 15, 16, 17 et 18 (celle qui desservira Palaiseau)

2 lignes prolongées : 11 et 14

2 millions de voyageurs par jour

Mises en service entre 2019 et 2030

Adapter le réseau aux nouveaux besoins

Le réseau de transport en commun francilien s’est développé selon un schéma en étoile, logique quand l’offre d’emploi restait principalement concentrée sur Paris, mais dépassé depuis l’émergence de pôles économiques en dehors des murs de la capitale.

La demande de transports de banlieue à banlieue s’est affirmée progressivement. Les pouvoirs publics ont engagé la création de nouvelles lignes de transports en commun en rocade.

La ligne 18 s'inscrit dans le projet du Grand Paris

La première inscription d’une ligne 18 – la ligne verte - reliant Orly à Versailles passant par le Plateau de Saclay apparaît en  2010 dans le projet développé par la Société du Grand Paris et présenté au Débat Public.

En 2011, cette ligne est intégrée dans  le réseau du Grand Paris Express.

En juillet 2014, le gouvernement la place même en prioritaire prévoyant une accélération du calendrier pour que le premier tronçon de ce projet soit en service dès 2024 (et non 2027 comme initialement prévu).

Une ligne verte

Ligne18

De Versailles à Orly, en passant par le plateau de Saclay, la ligne 18 s’inscrit dans un patrimoine naturel et culturel d’exception.

De nombreuses entreprises, établissements universitaires et centres de recherche sont déjà présents sur ce territoire ou  prévoient de s’y installer. La ligne 18 répondra aux besoins de déplacements des habitants, étudiants, chercheurs et salariés qui vivent,  étudient ou travaillent à proximité.

Le métro offrira une alternative à la voiture et contribuera ainsi à préserver l’environnement en favorisant la transition vers une ville sobre en carbone.

Voir le tracé

Le calendrier de réalisation

  • Enquêtes parcellaires : automne 2017
  • Début 2018 : démarrage des travaux préparatoires
  • Mi-2018 : démarrage des travaux de génie civil
  • 2024 : mise en service phase 1 (Orly>CEA)
  • 2030 : mise en service phase 2 (CEA>Versailles)

La gare aérienne de Palaiseau

Située sur le plateau de Saclay, dans le quartier de l’Ecole polytechnique, la gare aérienne sera implantée sur le parking actuel du site de Danone, au croisement des avenues de la Vauve et Fresnel.

Temps de parcours prévu :

  • Orly en 13 min contre 55 min
  • Saint-Quentin en 11 min contre 45 min

20 000 voyages par jour attendus

Le site de maintenance à Palaiseau

Il est prévu d’accueillir à l’entrée de l’Ecole polytechnique, sur une superficie de 6,5 hectares, le site de maintenance et de remisage nécessaire à la maintenance du matériel roulant (SMR), le site de maintenance des infrastructures (SMI) et le poste de commande centralisé (PCC).

La commune émet un avis réservé à l’implantation à cet endroit d’un tel dispositif, car il se situe à proximité d’un espace boisé classé et d’espèces protégées, et il risque de créer une coupure supplémentaire entre les deux quartiers en développement sur le plateau (Camille Claudel et la ZAC Polytechnique). La Ville a demandé lors de l'enquête d'utilité publique en mars-avril 2016 que des études d’implantation sur un site alternatif (Corbeville par exemple) soient reprises et approfondies.

Du souterrain au viaduc 

esquisseviaducligne18

Le tracé de la ligne fera 35 km : 19 km de souterrain à 20 m de profondeur et 14 km en viaduc sur le plateau de Saclay, de l’Ecole Polytechnique au golf national.

3 gares sont construites en aérien : Palaiseau, Orsay- Gif et CEA Saint-Aubin.

La hauteur du viaduc varie entre 7 et 11 mètres (niveau du rail).

La réalisation du viaduc et des gares aériennes fait l’objet d’une consultation internationale d’architecture pour garantir notamment la bonne insertion paysagère de l’ouvrage.

L’implantation au niveau du sol a été écartée car un métro automatique - donc sans conducteur - nécessite, pour des raisons évidentes de sécurité, un isolement total de la circulation : il serait donc infranchissable.

Un métro automatique

Le mode de conduite automatique prévu pour le métro du Grand Paris Express permettra une circulation des trains flexible, autonome et sûre pour une qualité de service optimale.

Un train circulera sur la ligne 18 toutes les 3 min en moyenne aux heures de pointe à une vitesse moyenne de 65 km/h. Accessible aux personnes à mobilité réduite, chaque train pourra accueillir environ 350 voyageurs et s’arrêtera dans toutes les gares.

Une autre gare à Camille Claudel ?

La ville et les Palaisiens demandent la réalisation d’une gare supplémentaire dans le prolongement du quartier Camille Claudel. Malheureusement, le dossier de l’enquête publique ne prévoit pas la mise en œuvre de cet équipement.

Mais l’introduction sur le réseau d’une gare supplémentaire est désormais possible depuis la loi NOTRe du 7 août 2015. Dans le cadre de l’enquête publique, la commune de Palaiseau rappelle donc sa volonté qu’une gare supplémentaire à moindre coût (car se situant au passage du souterrain à l’aérien) soit prévue pour assurer l’articulation entre Polytechnique et Camille Claudel.

En savoir plus :

www.societedugrandparis.fr

Les infos données en réunion publique le 31 mai 2017