Chaufferie du quartier Camille-Claudel.Le réseau est composé de :

1 chaufferie biomasse

Elle est composée de 2 chaudières de 1MW et 2MW pouvant fonctionner ensemble ou séparément afin d’optimiser les consommations.
En période de froid extrême, ou en cas d’arrêt pour maintenance, une chaufferie gaz assurera l’appoint pour préserver le confort des locataires.

1 réseau aller/retour

Il totalise 2,5 km de canalisations qui relient la chaufferie et les sous-stations en pied d’immeubles.

23 sous-stations

Elles récupèrent les calories du réseau pour alimenter en chauffage et eau chaude sanitaire les 2 000 logements de l’éco-quartier et certains de ses bâtiments communaux.
Chaque immeuble gère ensuite sa propre distribution d’eau chaude.

Un déploiement en 2 temps

2014 à 2016 : construction d’une surface de 100 000 m² de logements, d’une piscine, d’une chaufferie bois et d’un réseau de chaleur de 1,8 km.

2017 à 2019 : construction de logements, d’un groupe scolaire, d’un théâtre, d’un gymnase, d’une sous-préfecture et d’un complément de réseau de chaleur.

Schéma de principe du réseau

schema chaufferie QCC MAJ

1- L’eau est transportée depuis la chaufferie jusqu’aux 23 sous-stations entre 80°C et 90°C.
Le réseau étant isolé, l’eau arrive à la même température à tous les bâtiments.

2- Chaque sous-station est équipée de 2 échangeurs qui récupèrent les calories du réseau pour chauffer les logements et l’eau à usage sanitaire.
Il est important de remarquer qu’il n’y pas de mélange des eaux entre le réseau de chaleur du quartier et les réseaux de chauffage et d’eau chaude sanitaire des immeubles.

3- L’eau refroidie entre 40°C et 50°C  retourne dans la chaufferie pour être réchauffée à nouveau.

 Chaufferie du quartier Camille-Claudel.