Le Plateau : un quartier plein d'avenir

L'avenir s'écrit ici à Palaiseau et sur l'ensemble du Plateau de Saclay, dans ce pôle d'excellence au rayonnement international.

Ce pôle d'excellence au rayonnement international concentrera à terme 15 % de la recherche nationale.

Un Pôle d’excellence

Initiée dès 2006 par la volonté de l’État, la ZAC du quartier de l’École polytechnique, est créée le 13 décembre 2013.

Celle-ci s’inscrit dans le projet d’intérêt national : Paris-Saclay, une opération scientifique et économique exceptionnelle au service de la connaissance, de la recherche et de la création d’emplois en confortant sa position parmi les 8 clusters mondiaux de l’innovation.

À l’horizon 2027, le campus Paris-Saclay accueillera : plus de 20 000 enseignants-chercheurs, plus de 25 000 étudiants et 20 000 salariés.

Palaiseau impliquée dans le projet

La Ville s’est profondément investie pour orienter ou réorienter les projets d’aménagement, et défendre auprès de l’État le juste équilibre entre développement et qualité de vie des habitants. Trois axes ont été particulièrement défendus :

  • La maîtrise de l’urbanisme en plaidant avec succès auprès de l’État la révision du projet initial qui prévoyait 2 500 logements familiaux : seulement 1 500 logements sont finalement programmés.
  • Les transports, en se mobilisant pour éviter le recul incessant de sa réalisation, demander la création d'une seconde gare au sein du quartier Camille Claudel, et s'opposer à l'implantation des sites de maintenance de la ligne 18 sur la ZAC du Plateau.
  • Le développement des services aux habitants tels que le lycée international, le groupe scolaire, la crèche, la nouvelle préfecture et les différents espaces de vie…

Des chiffres clés

  • 232 ha dont 80 ha d’espaces verts
  • 1 500 logements familiaux soit 105 000 m²
  • 3 080 logements étudiants soit 77 000 m²
  • 196 000 m² d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche
  • Environ 400 000 m² dédiés au développement économique (95 000 m² déjà réalisés)
  • 6 000 m² de services et commerces
  • 27 000 m² d'équipements publics
  • Une zone de protection naturelle, agricole et forestière (ZPNAF) qui comprend 2 469 hectares consacrés aux activités agricoles et 1 646 ha de forêts, cours d'eau, espaces naturels et rigoles.

Le campus urbain

Six grandes écoles fédérées au sein de l’université Paris-Saclay et de l'Institut Polytechnique de Paris y seront à terme installées. La construction de plusieurs laboratoires, des structures destinées à accueillir des activités de recherche et de développement, des logements étudiants et des services de proximité sont en cours de réalisation.

Les grandes écoles

  • L’École Polytechnique (1976)
  • IOGS (2006) – l'Institut d’optique Graduate School
  • ENSTA (2012) – l'École Nationale Supérieure de Techniques Avancées
  • ENSAE Paris-Tech (1ère rentrée en septembre 2017)

À venir

  • Mines Paris-Tech (rentrée 2019)
  • AgroParisTech (septembre 2021)
  • Le BEM Bâtiment des enseignements mutualisés (2021)

Le logement étudiant

  • 3 080 logements étudiants
  • 1 045 ont déjà été réalisés début 2019
  • Un restaurant universitaire a ouvert en 2016

Les centres de recherche publics et laboratoires

  • Nano INNOV (2012)
  • INRIA - DIGITEO (2013-2017)
  • NanoSciences (2018)
  • Institut Photovoltaïque d’Île-de-France (Janvier 2018)

Les entreprises et centres de recherche privés

  • Danone (2002) – Centre de recherche Daniel Carasso
  • EDF Lab & EDF Campus (avril 2016)
  • Thalès (2005)
  • Horiba ( 2007-2008)

Les commerces et restaurants s'implantent peu à peu.

À venir

  • Nouvelles infrastructures du SIRTA (Observatoire de recherche sur le climat)  (2020)
  • Terres Inovia : Institut de recherche et de développement en agriculture, 2 300 m2 (mi-2021)
  •  Pôle mécanique : laboratoire de recherche en mécanique  (2021)
  • IPHE : Incubateur pépinières et hôtel d’entreprises (2021)
  • Digihall - espace de recherche scientifique et technologique dans le domaine du digital (2023)

Préserver la nature pour mieux vivre la ville

C’est avant tout un quartier durable, précurseur en termes de transition énergétique et respectueux de la biodiversité.

  • Création d’une lisière au nord et d’un corridor écologique à l’ouest, entre le monde agricole préexistant et l’espace urbain. Ce paysage intermédiaire assure une transition entre ville et campagne.
  • Conception de squares de proximité (1,1 ha), d’espaces verts structurants : le Parc de Corbeville, le Green, le Quai de l’X (16 ha), un parc naturaliste (90ha) constitué des zones vertes en lisière ouest et nord.
  • Création de places ombragées pensées comme de véritables lieux de vie : place Marguerite Pery, Place Rose Dieng Kuntz et d'autres à venir.
  • Construction de bassins pour accueillir et gérer les eaux pluviales.
  • Réflexion en cours sur des aménagements sportifs et de loisirs au sein de ces espaces naturels.

Les contours d'un vrai quartier

Le Cluster est un pôle de compétitivité mais il sera aussi un véritable quartier de la ville, un lieu de vie avec à venir des logements, des places, des commerces, des écoles, des structures sportives…

Les logements

  •  La construction des 1 500 logements (baisse de 40 % au regard du projet originel) sera corrélée au maximum avec l'arrivée du métro.

Des services de proximité

  • Des commerces dont les premiers ont ouvert en septembre 2018. Six commerces ont ouvert en 2019 : une brasserie, un tabac maison de la presse, une banque, une supérette avec espace de restauration, une boulangerie et bientôt une résidence hôtelière
  • Un groupe scolaire de 25 classes avec un gymnase intégré
  • Une crèche de 60 berceaux
  • Un espace de 400 m² dédié aux associations et aux services administratifs
  • Un City stade (2026)
  • Un Lycée international (rentrée 2021) de 1400 élèves (1200 lycéens + 200 prépa) 
  • L’Hôpital de Corbeville (2023)
  • La sous-préfecture (rentrée 2021) : un bâtiment de 3000 m²
  • Une déchetterie-ressourcerie par le SIOM – (2021)
  • Un complexe sportif de 3500 m² : gymnase avec 500 places, salle polyvalente (2022)
  • Un parking de 425 places (début 2020)

Construire les mobilités du futur

Rendre accessible, favoriser les transports aux énergies propres, penser les circulations douces sont de forts enjeux de développement du Plateau.

  • La création de la ligne 18 du métro et de sa gare représenteront les éléments structurants du Plateau. En 2026, le tronçon Massy-Saclay sera mis en service, puis celui d'Orly-Saclay en 2027 et enfin le raccordement à Versailles se fera pour 2030. 
  • Le TCSP (transport collectif en site propre) dessert 4 stations sur le plateau. Son tracé sera modifié et un nouvel arrêt conçu devant la future gare de métro.
  • Des liaisons piétonnes sont également en cours de réalisation entre les gares du Guichet d’Orsay et de Lozère (Achèvement fin 2019)
  • Des pistes cyclables sont en cours de traçage dans les zones urbaines et vertes 
  • Concernant le stationnement, 635 places de parking public seront créées à terme

Des services de mobilité seront également mis en place : incitations au covoiturage, véhicules mutualisés, installation de bornes électriques, système intelligent en temps réel de gestion du stationnement.