Bonnes pratiques

La qualité de vie est l'affaire de tous : le non-respect des règles élémentaires de propreté dégrade notre cadre de vie et coûte cher, à la collectivité et à la planète. Choisissons l'harmonie, avec nos voisins et notre environnement !

Bien trier ses déchets

Trier, c'est bien... bien trier, c'est encore mieux ! C'est important pour :

  • Préserver l'environnement
  • Économiser l'énergie
  • Recycler les matières premières
  • Protéger notre santé
  • Respecter l'avenir de nos enfants

Pour vous aider, n'hésitez pas à consulter le Guide du Tri proposé par le SIOM, ainsi que le mémo du tri dédié aux encombrants et aux DEEE (Déchets d'équipement électrique et électronique). Soyons tous attentifs !

Déchets végétaux : cessez le feu !

Interdit par arrêtés préfectoral et municipal, brûler des déchets verts dégage de nombreuses substances polluantes, toxiques pour l’homme et néfastes pour l’environnement. Brûler 50 kg de déchets verts émet autant de particules que 9 800 km parcourus par une voiture.

La Ville bénéficie d’un système de collecte de déchets verts hebdomadaire. Pour sortir vos décherts verts le jour de collecte, vous pouvez vous fournir en sacs en papier auprès du Centre Technique Municipal (voir contact ci-contre).

Brûler ses déchets verts est passible d'une amende allant jusqu’à 450 €.

Sur la voie publique

Bien rentrer ses conteneurs

L’encombrement de conteneurs sur les trottoirs occasionne de nombreuses gênes. Pour éviter cela, des gestes simples : sortir sa poubelle aux horaires de collecte et la rentrer dès que possible une fois le ramassage effectué !

Rappel : pour les collectes de l’après-midi, les conteneurs doivent être sortis au plus tard à 12h. Pour les collectes du matin, ils doivent être sortis entre 20h la veille au soir et 6h le jour-même. Retrouvez les jours et points de collecte des déchets.

Le non-respect de ces horaires est passible d’une amende de 35 €.

Stop aux dépôts sauvages !

En constante augmentation, le dépôt sauvage est un acte d’incivisme répréhensible par le Code Pénal. Pour maintenir la salubrité et la propreté de la Ville, chacun doit s’efforcer de respecter les jours et horaires de collecte et les règles de sortie des conteneurs. 

Déposer, abandonner, jeter ou déverser, des ordures, déchets, déjections, matériaux, liquides insalubres ou tout autre objet de quelque nature qu’il soit, sur la voie publique est puni d’une amende de 68€.

L’amende forfaitaire pour abandon d'ordures peut aller jusqu'à 450€.

Les déjections canines : l'affaire est dans le sac

Toute déjection effectuée sur la voie publique doit être obligatoirement ramassée par le gardien de l'animal. Pour vous simplifier la tâche, la Ville met à disposition des petits sacs jetables en libre-service. Une fois ramassée, je dépose le sac dans une poubelle. 

Où les trouver ? En centre-ville, rue de Paris et dans le parc de l’hôtel de Ville.

Ne pas ramasser les déjections de son chien est passible d'une amende de 35€.

Non aux mégots dans le caniveau !

Jeter un mégot dans le caniveau est une fausse bonne idée.

Les eaux de pluie achemineront vers les cours d’eau, puis vers la mer, nicotine, phénols, plomb, mercure…

Un seul mégot pollue 500 litres d’eau !

Jeter son mégot par terre est passible d'une amende de 68€.

En harmonie avec son voisinage

Halte au bruit

Le bruit constitue l'une des nuisances qui porte le plus gravement atteinte à la qualité de vie et à la santé. 

À Palaiseau, un arrêté municipal de lutte contre le bruit synthétise les règles en la matière. Son principe général : "Sont interdits, de jour comme de nuit, sur le territoire de la commune, tous les bruits causés sans nécessité, ou dus à un défaut de précautions, et susceptibles de troubler la tranquillité des habitants". Quelques exemples :

Les travaux bruyants liés à des chantiers publics ou privés sont interdits de 19 heures à 8 heures ainsi que les dimanches et jours fériés. Des dérogations pourront être accordées par le maire en cas d’urgence ou d'impératif de sécurité.

Les travaux de bricolage ou de jardinage susceptibles de causer une gêne pour le voisinage, à l'intérieur comme à l'extérieur des habitations, et notamment l'usage d'engins à moteur et les coups répétés, ne peuvent être effectués que de 8h00 à 19h00 du lundi au samedi et de10h00 à 12h00 le dimanche et jours fériés.

Sur les deux-roues, l’échappement libre et les pots d’un type non homologué pour la circulation sur la voie publique sont interdits, ainsi que toute opération réduisant l’efficacité de l’échappement silencieux.

Prévenez vos voisins d'une activité bruyante temporaire. À l'inverse, votre voisin n’est peut-être pas conscient du bruit qu’il fait : tentez d’abord une démarche à l’amiable, et si nécessaire faites appel à la police en dernier recours.

Feu, mais pas à volonté...

Quel que soit son lieu de résidence, maison ou appartement, il n’existe pas de restriction concernant l’utilisation d’un barbecue (à part les règlements de copropriété).

L’odeur étant inévitable, l’idéal est tout de même d’orienter le barbecue de sorte à ne pas enfumer les voisins !

Taillez vos végétaux

La diversité des jardins participe à la beauté d’une ville. Sachez juste que l’occupant du jardin doit entretenir et tailler les végétaux, en limite de son terrain, qui pourraient déborder sur la voie publique ou chez le voisin.

Pour limiter les problèmes, il est bon, au moment de planter, de respecter une distance d’au moins 50 cm de votre clôture, puis au fil du développement, d’élaguer régulièrement.

Dégradation de l'espace public

Affichage sauvage

En dehors des panneaux prévus à cet effet et hors autorisation, l’affichage dans l’espace public (murs, candélabres, arbres, etc.) est considéré sauvage, donc illégal. Ainsi un afficheur identifié est mis en demeure de retirer ses informations dans les 48 heures.

Sans retrait de l'affiche, la personne sera verbalisée d’une amende de 50€.

Vandalisme

Les tags et les vitres brisées (abri-bus etc...) relèvent du vandalisme, c'est à dire qu'ils sont une atteinte volontaire aux biens privés ou publics et commis sans motif légitime. Ces faits sont sanctionnés par la loi en fonction de leurs circonstances, de la nature du bien attaqué et de l'importance des dégâts causés. 

Les faits de vandalisme sont passibles d'une amende pouvant aller jusqu'à 3 750 €.

Sécurité routière

Piétons et cyclistes, automobilistes et conducteurs de deux-roues motorisés, vous devez voir et être vus ! Le partage des espaces publics suppose le respect du code la route par tous.

Voitures-ventouses

Si vous avez repéré un véhicule en stationnement abusif (voiture dite ventouse), vous pouvez vous adresser à la police municipale qui prendra en charge le véhicule. Le retrait du véhicule dépendra de la nature de l'infraction et peut ne pas être immédiat. 

Pour plus d'informations, contactez la police municipale au 01 69 31 51 96.

Stationnement gênants

Se garer sur les trottoirs, sur les passages piétons, en double-file, devant et/ou sur les accès « secours » est interdit. Ces stationnements sont dangereux pour tous, pour la circulation, et provoquent des problèmes d’accessibilité pour les piétons, les Personnes à Mobilité Réduite, les poussettes, ainsi que pour les pompiers ou les interventions des services d’urgence.

En harmonie avec l'environnement

L'Office Nationale des Forêts (ONF) vise les infractions liées à l'environnement, la chasse dans les limites territoriales, liés au Code forestier et les délits de droit commun.

Dans la forêt domaniale, sont passibles de poursuites : l'abattage illégal d'arbre, cueillette illicite d'importantes quantités de champignons, délits de chasse ou pêche, vol de bois façonnés, dépôt d'ordures... Les agents assermentés de l'ONF constatent les infractions et en informent la municipalité pour suites.