Service public

Malika & Valérie

AGENTS DE LA VILLE DE PALAISEAU

On sent bien que cela fait du bien aux personnes visitées de voir du monde.

Publié le

Agents délivreurs

Depuis un an aujourd’hui (27 mars), Malika Darkrim travaille au sein du service social de la Ville de Palaiseau. Au sein d’un binôme, elle effectue quotidiennement le portage des repas à domicile pour les personnes isolées et/ou en manque d’autonomie.

Depuis la mise en place du confinement, des personnes fragiles et les habitués de l’espace senior ont rejoint la liste des personnes à livrer. Une tournée supplémentaire a du être mis en place et des agents, comme Valérie Clapin du service culturel, ont été appelés en renfort. Malika et Valérie vous racontent ci-dessous la nouvelle organisation et les nouvelles règles sanitaires mises en place.

  • Malika, expliquez-nous dans quelle mesure la charge de travail a changé ?

Malika : « Habituellement, deux tournées sont nécessaires pour livrer la nourriture aux 90 personnes inscrites. Avec la crise sanitaire, le nombre de repas à livrer a largement dépassé la centaine (151), et trois tournées sont désormais nécessaires, au lieu de deux. Des volontaires issus d’autres services, comme Valérie,  sont venus en renfort. Un roulement s’est mis en place avec chaque semaine un titulaire accompagné de deux renforts pour faire l’ensemble des livraisons. »

  • Valérie, pourquoi vous êtes-vous portée volontaire ?

Valérie : « Dès l’annonce du confinement, les seniors sont les personnes à qui j’ai pensé en premier : plus fragiles, isolés, pas toujours  autonomes…  J’ai déjà effectué cette mission au cours de ma carrière et j’en ai gardé un super souvenir. Je n’ai pas eu besoin de formation. C’est un gain précieux de temps et d’efficacité, mais cela reste à peaufiner : en route dès 7h, j’ai terminé mes deux premières journées à 16h ! »

  • Sentez-vous les personnes inquiètes ou surprises de voir des nouvelles têtes ?

Malika : « Certaines personnes sont bien conscientes de la situation et réagissent très bien. D’autres sont plus confuses. On est leur seule visite de la journée. Le virus ne semble pas les inquiéter, c’est plus le confinement qui en perturbe certains. »

Valérie : « Oui, on sent bien que cela fait du bien aux personnes visitées de voir du monde. Ils ne sont plus en contact avec leur famille et sont heureux que ce service existe. »

  • Quelles mesures de sécurité sont prises ?

Malika : « On ne rentre pas chez les gens, alors qu’en temps normal les porteurs de repas sont sensés déposer la nourriture au réfrigérateur. Les échanges se font sur le pas de la porte avec une distance de sécurité. Nous avons un masque, des gants, du gel hydro-alcoolique… et on se lave les mains avant et après chaque livraison. J’aime rappeler aux personnes les gestes barrières également. »