Service public

Alexander Grimaud

SOUS-PRÉFET DE PALAISEAU

Il faut être sur le terrain, à l'écoute, afin de comprendre la situation, poser rapidement un diagnostic et trouver des solutions.

Publié le

Des urgences médicales aux urgences territoriales

Alexander Grimaud est le nouveau Sous-Préfet du district de Palaiseau. Il est chargé, parmi beaucoup d’autres missions, de mettre en place localement le plan de relance du gouvernement.

Le 28 août, Emmanuel Macron, président de la République, a nommé par décret Alexander Grimaud sous-préfet du district de Palaiseau. En provenance d’Avesnes-sur-Helpe dans le département du Nord où il occupait déjà un poste de sous-préfet, l’énarque et ancien médecin urgentiste a pris ses fonctions le 14 septembre. Présentation.

Du corps humain au corps préfectoral

En 2001, Alexander Grimaud prête le serment d’Hippocrate et commence à exercer la médecine en tant qu’urgentiste, d’abord dans les Alpes-Maritimes, puis dans le département du Nord. « Mais comme j’aimais beaucoup les études, j’ai replongé ! » indique, l’œil rieur, le nouveau sous-préfet de Palaiseau. Le SAMU la nuit, les études le jour, Alexander Grimaud boucle Sciences Po en 2007, puis l’ENA en 2009 (promotion Willy Brandt). Une fois diplômé, il rejoint le corps préfectoral puis exerce différentes missions dans diverses régions de France (voir la section « REPèRES » ci-contre). « Médecin urgentiste et Sous-Préfet sont des métiers opérationnels. Il faut être sur le terrain, à l’écoute, afin de comprendre la situation, poser rapidement un diagnostic et trouver des solutions. »

En mission pour la relance

Sous l’autorité du Préfet de l’Essonne, Alexander Grimaud représente l’État sur les 68 communes que compte le district de Palaiseau, peuplé de 635 000 habitants. « Un sous-préfet effectue trois grandes missions : veiller à l’ordre public, à la sécurité et à la protection de la population, exercer le contrôle administratif ainsi qu’un rôle de conseil auprès des collectivités locales, et enfin, coordonner l'action des services de l'État sur le terrain, » énumère le haut-fonctionnaire. C’est dans ce dernier cadre qu’entre sa principale mission à venir : mettre en place le plan de relance du gouvernement. « La première phase de la crise sanitaire a durement impacté le territoire. On dénombre aujourd’hui beaucoup de personnes toujours au chômage partiel, y compris dans la catégorie des très diplômés. Et la population précaire est encore plus touchée. Il va falloir proposer des formations, des réorientations, afin d’accompagner le retour à l’emploi. »

Un acteur du développement

Alexander Grimaud a bien identifié le plateau de Saclay comme un atout. « C’est un honneur de représenter l’État sur ce territoire complètement dans l’innovation et l’anticipation. Réaffirmer la présence de l’État comme acteur important et accompagner le développement de cette zone dynamique va permettre de créer des emplois. » Et justement, les nouveaux bâtiments de la sous-préfecture de Palaiseau ouvriront leurs portes en 2022, non loin de la gare de la ligne 18 du métro, au sein du quartier de l’École polytechnique. « Voilà ici également, un beau projet à mener », conclut le nouveau sous-préfet.

Dates repères

1975 : Naissance à Paris (18e)

2001 : Médecin urgentiste

2007 : Élève de l’ENA (promotion Willy Brandt)

2009 : Sous-Préfet, Directeur de cabinet du préfet de la région Bourgogne

2011 : Secrétaire général de la préfecture de la Haute-Marne

2014 : Chef de Cabinet du ministre de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche

2015 : Sous-Préfet, directeur du cabinet du préfet de l’Isère

2017 : Sous-Préfet d'Avesnes-sur-Helpe

2020 : Sous-Préfet de Palaiseau