Les femmes à l'honneur

Aurélie Bedin

Un chef aux poêles !

Être chef d’entreprise, cela demande beaucoup de temps et d’énergie, même le week-end ! Chaque jour est différent, cela demande de la créativité !

Publié le

Ingénieure de formation, Aurélie Bedin débute sa vie professionnelle en tant que journaliste scientifique, d’abord pour l’Inserm, puis pour le CEA d’Orsay. « Mais la vie derrière un ordinateur de bureau, ça n’était pas pour moi... »

Passionnée de cuisine et pâtissière à ses heures, Aurélie a une envie : se mettre à son compte, sans trop savoir comment s’y prendre.

Une reconversion aux poêles

Elle entre par la petite porte et décide d’apprendre sur le tas en travaillant dans un salon de thé, puis elle passe son CAP pâtisserie en 2013. Une rencontre décisive, une discussion sur la location de cuisines partagées, et l’idée mûrit doucement : la jeune femme décide de tenter l’expérience de l’entreprenariat et cherche un local. De contretemps en embûches, elle doute souvent mais persévère. 2 ans et 170 000 euros d’investissement plus tard, « Kitchen on demand » était né.

Une démarche écologique

La jeune entrepreneure est à l’époque seulement la deuxième en Île-de-France à proposer ce concept de laboratoires de cuisines partagées à la demande. Depuis, son idée a fait des émules et elle n’est plus la seule sur le créneau. Elle décide alors de se diversifier, et développe avec un associé une activité annexe de service traiteur, Orami. Une activité qui lui tient à cœur puisqu’il lui permet de faire ce qu’elle aime : cuisiner pour les autres, avec des produits locaux ou bio. Au service des professionnels et particuliers, Orami propose du 100% fait maison. Soucieuse d’une éthique qui tend au Zéro déchet, elle limite sa production autant que possible en utilisant des emballages compostables.

Bien sûr, être chef d’entreprise, c’est aussi beaucoup d’imprévus, d’impondérables à gérer au quotidien : « Cela demande beaucoup de temps et d’énergie, même le week-end ! Mais je ne regrette rien. Chaque jour est différent, cela demande de la créativité ! »