Personnalité

Christine Alarcon

Directrice du Conservatoire à Rayonnement Intercommunal de Palaiseau

L’envie de transmettre m’a interpellée très tôt. J’ai démarré l’enseignement dès mes 19 ans. Accompagner et voir les enfants évoluer sur une longue période, c’est passionnant !

Publié le

Élèves, parents, professeurs, Christine Alarcon n’est une inconnue pour personne au sein du Conservatoire de Palaiseau...

Coordinatrice-conseillère aux études et professeure de flûte depuis 2015, elle vient de prendre la suite d’Alice Courchay au poste de directrice. Présentation.

 

  • Palaiseau Mag’ : Pouvez-vous nous raconter votre parcours en quelques mots ?

C.A. : La musique est une passion et l’enseignement une vocation. J’ai débuté ma formation de flûtiste à 9 ans. J’ai obtenu tous mes diplômes au Conservatoire de Grenoble. L’envie de transmettre m’a interpellée très tôt. J’ai démarré l’enseignement dès mes 19 ans. Accompagner et voir les enfants évoluer sur une longue période, c’est passionnant !

En parallèle, je suis musicienne et je me produis dans de nombreuses formations (duo, musique de chambre, orchestres…). J’apprécie particulièrement le répertoire pour flûte classique, moderne à partir de Debussy, contemporain mais aussi les musiques du monde.

  • Palaiseau Mag’ : Comment avez-vous eu envie de devenir directrice ?

C.A. : Cette envie est issue d’un cheminement et des circonstances.

J’ai intégré le Conservatoire de Palaiseau en mai 2015 en tant que conseillère aux études, un poste qui me plaçait dans une situation centrale entre les familles et les enseignants. Après le départ d’Alice Courchay, je me suis retrouvée de fait sollicitée pour des questions de gestion du quotidien et du fonctionnement de l’établissement. Et cela m’a plu !

Je suis à l’écoute des élèves, des parents et je dois soutenir et porter le travail des 56 enseignants qui forment l’équipe pédagogique, leurs propositions, leurs envies, leurs projets…

  • Palaiseau Mag’ : Quels vont être vos premiers gros dossiers ?

C.A. : Je vais assurer le suivi du très enthousiasmant projet du nouveau Conservatoire. Les travaux démarrent fin 2019 pour une entrée dans les locaux en septembre 2021. C’est une lourde et belle tâche !

Il faut également préparer le futur projet d’établissement qui prendra forme dans ces nouveaux locaux ouvrant de si belles perspectives : continuer à mettre en avant les pratiques collectives. Les mises en situation (concerts, auditions…) font partie de l’apprentissage, et sont valorisantes. La finalité de la pratique musicale doit rester l’épanouissement.

 

Consultez la page du Conservatoire à rayonnement intercommunal.