Bénévolat, Jeunesse

Enzo Busson

Élève Polytechnicien et volontaire à la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris

C’est la mobilisation importante de mes camarades Polytechniciens qui, à la fois étudiants et militaires, ont exprimé leur vocation de servir la Nation, en aidant et en participant à l’effort national pour combattre le Covid-19.

Publié le

Participer à l'effort national

Plus de 380 élèves de l’École polytechnique se sont mobilisés pour venir en renfort dans le cadre d’actions solidaires liées au Covid-19.
Comme 37 autres camarades, Enzo Busson, actuellement en 2e année, en cycle Ingénieur, s’est porté volontaire auprès de la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris (BSPP). Interview.

  • Pourquoi avoir choisi la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris ?

L’an passé, en 1ère année de mon cursus, j’ai fait mon stage de formation humaine et militaire à la BSPP. Je connaissais l’équipe et le terrain. C’est donc naturellement, sur la base du volontariat, que je me suis tourné vers eux pour proposer mon aide, à raison d’une garde de 24h par semaine depuis plus d’un mois maintenant.

  • Vos missions vous ont-elles amenées à gérer des cas de COVID-19 ?

Au sein de la BSPP, je suis chef d’agrès dans un véhicule de secours et d’assistance aux victimes. Avec deux autres sapeurs-pompiers sous mes ordres, nous intervenons avec masques et gants sur des prises en charge non médicalisées. Nous avons eu aussi des missions dites de suspicions de Covid-19, que nous avons gérées en tenue biologique complète. Pour faire face à cette crise sanitaire, beaucoup d’équipes de la Croix-Rouge, de la Protection civile… sont venues en renfort pour soutenir les forces de secours comme le SAMU ou la BSPP.

  • Que retiendrez-vous de cette expérience, et plus largement de la crise sanitaire ?

Il y a deux aspects. Le premier, c’est la réactivité des maillons de la chaîne de secours. Les hôpitaux comme la BSPP ont su s’adapter à l’urgence et revoir leurs protocoles en augmentant les mesures sanitaires pour protéger leur personnel et les patients. Le 2e aspect, c’est la mobilisation importante de mes camarades Polytechniciens qui, à la fois étudiants et militaires, ont exprimé leur vocation de servir la Nation, en aidant et en participant à l’effort national pour combattre le Covid-19.