Culture, Sport

James Billiotet

MONITEUR DE SKI ET ÉCRIVAIN

Le côté recherche historique me passionne ! Je peux par exemple me plonger pendant des heures dans des ouvrages d'héraldique.

Publié le

Auteur dans les hauteurs

Le masque (de ski) et la plume

Ex-champion de cyclisme, Moniteur de ski l’hiver, employé de bureau l’été, écrivain féru d’Histoire et de légendes… James Billiotet a publié son premier roman en 2019 et la suite et attendu en 2020.

James Billiottet est Palaisien à mi-temps ! Ses hivers, il les passe depuis 30 ans sur les pistes du domaine skiable des Deux Alpes vêtu de la belle combinaison rouge de l’Ecole de Ski Français. Pour les beaux jours, ils retrouvent son domicile palaisien et la douceur de la vie « entre ville et campagne ». « Mes attaches sont ici depuis que j’ai 12 ans. Une de mes sœurs habite à Orsay, l’autre à Lozère et mon père, rue de Paris ! », explique le moniteur.

Une enfance sportive

C’est justement son père qui, pour ses 5 ans, lui a fait chausser les skis pour la première fois. « Nous allions aux sports d’hiver tous les ans. Je n’étais pas un foudre-de-guerre, puis vers 9 j’ai eu un déclic, si bien que les locaux voulaient que j’intègre leur club ! ». Le ski restera pour l’instant une activité touristique. Lors de ses primes années palaisiennes James sera un champion de la « petite reine » :  « J’étais un bon cycliste, je gagnais beaucoup de compétitions, mais il m’a manqué un petit quelque chose pour passer pro. Aujourd’hui encore, je prends la route dès que je peux. Il y a de belles balades à faire en partant de Palaiseau. »

La montagne le gagne

Poussé par un amis, James trouve un petit boulot à la station des Deux Alpes et profite de son temps libre pour préparer l’examen de moniteur de ski qu’il passe avec succès. En décembre 1989, il enfile pour la première fois la combinaison de l’ESF. Et depuis, il rechausse les skis chaque année, du 1er weekend de décembre au dernier d’avril. « Je me sens privilégié. Je suis dehors toute la journée, entouré de paysages merveilleux. Avec certains élèves, je n’ai pas l’impression de travailler. Je finis mes journées à 17h et en 5 minutes de marche je suis chez moi ! »

La vie palaisienne

Loin de la neige, James retrouve les bureaux de la société de matériel médical qui l’emploie au sein de son service clientèle depuis plus de 10 ans maintenant. « Entre juin et octobre, je remplace un à un les employés qui prennent leurs congés. Mes vacances, je les prends avec ma compagne, en général en mai et en novembre. » E la boucle est bouclée !

L’écriture

Amoureux des mots, James Billiotet a publié le tome 1 de son premier roman1 en juin 2019. La suite et fin de cette histoire2 sortira au printemps 2020 (). « Depuis l’enfance, j’ai toujours aimé raconter des histoires, et j’ai remarqué que mes récits plaisaient, note l’auteur. » Il s’était essayé dès l’adolescence à l’écriture de nouvelles fantastiques sans jamais oser en publier. Une œuvre plus longue lui paraissait inaccessible. De l’idée à l’écriture, il lui a fallu 10 ans pour terminer son roman, très documenté. « Le côté recherche historique me passionne ! je peux par exemple me plonger pendant des heures dans des ouvrages d’héraldique3 ». Parions que le moniteur a encore beaucoup d’histoire à nous raconter !

Manitou

L’intrigue de ce polar fantastique en deux tomes entraine Charles Adrian Thurnburgh, un détective privé (trench-coat, chapeau mou, sens de l'humour cynique et blonde secrétaire), dans les brumes automnales de Boston, nimbées de magie moyenâgeuse et de chamanisme des populations natives américaines…